Paris se moque du catalan… et du provençal

Dans un communiqué publié jeudi sur son site internet, l’Associació per a l’ensenyament del català (APLEC) s’indigne à juste titre de l’inégalité de traitement en France des langues dites « régionales ».
Alors que les langues basque, alsacienne ou bretonne possèdent toutes un Office public dont le fonctionnement est financé en partie par les deniers de l’État, la langue catalane n’a pas ce privilège alors que, selon l’APLEC, le dossier est sur le bureau des ministères concernés.
La langue provençale est elle aussi discriminée puisque considérée comme un dialecte par la France alors qu’elle possède une grammaire, une orthographe, et une conjugaison qui lui sont propres. De ce fait, la création d’un Office public de la langue provençale bénéficiant de subventions de l’État est exclue.
Les Provençaux devront se contenter d’un Observatoire de la Langue et de la Culture Provençales. Ce très beau projet, porté par le Collectif Prouvènço, est majoritairement financé par le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur ainsi que les départements des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse.
Une fois n’est pas coutume, la France encourage l’autonomie de la Provence…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s